En 2030, il y aura plus de Canadiens que jamais auparavant âgés de plus de 65 ans.1 Les enfants nés aujourd’hui vivront plus longtemps que leurs parents, et la tendance de vivre plus longtemps va probablement se poursuivre tant que de nouvelles technologies visant à maintenir la santé et à prolonger les durées de vie continueront d’être développées. Alors que les gens prévoient de vivre plus longtemps, la vieillesse perdra de son mystère. Planifier en vue des dernières phases de la vie deviendra une autre étape pour laquelle il faudra se préparer, juste comme la façon dont les gens se préparent aujourd’hui pour la retraite.

Le thérapeute en fin de vie sera un guide pour les gens qui planifient leurs dernières années. Les thérapeutes en fin de vie fourniront des conseils à propos des procédures et des technologies qui rendront le processus physique de la mort plus facile. Ils offriront aussi des services qui aideront leurs clients à penser aux aspects psychologiques de la préparation à la mort ou aux conséquences juridiques de devenir plus vieux et plus faible, et ils pourront même aussi aider les familles à gérer la douleur de perdre une personne aimée.

Planifier en vue des dernières phases de la vie deviendra une autre étape pour laquelle il faudra se préparer, juste comme la façon dont les gens se préparent aujourd’hui pour la retraite.

Exigences de l’emploi / compétences requises

Les thérapeutes en fin de vie sont des gens très diplomatiques. Ils sont capables de fournir des renseignements directs tout en tenant compte de la capacité de leur client de gérer des situations nouvelles ou difficiles. L’empathie est essentielle à leur pratique quotidienne, mais ils doivent aussi pouvoir offrir une opinion neutre le cas échéant. Il va sans dire que ce rôle exige d’excellentes qualités de communication. Les thérapeutes en fin de vie trouveront une formation dans le domaine du travail social, des soins palliatifs (un secteur des soins de la santé axé sur le soulagement de la douleur et de la souffrance des patients), de l’éducation et de la psychologie humaine.

 

[1] http://www.fin.gc.ca/pub/eficap-rebvpc/report-rapport-eng.asp#ftn3