Si vous êtes une personne curieuse, s’intéressant à la technologie et au travail fascinant de détective, le domaine de l’enquête sur les accidents pourrait vous convenir! Vous devrez être en mesure de réagir vite étant donné que vous pourriez être appelé à vous rendre sur les lieux d’un accident à tout moment du jour ou de la nuit.

 

Chaque enquête présente une nouvelle occasion d’apprendre quelque chose. Un enquêteur parfait possède un esprit ouvert. Outre d’être curieux, il importe aussi d’être rigoureux car certains des renseignements obtenus dans les premières 24 à 48 heures pourraient être inexacts. Un travail de suivi est également requis en vue d’établir ce qui s’est produit avant l’accident et de déceler les risques potentiels pour la sécurité afin de préparer un rapport officiel. Les responsabilités incluent notamment interviewer des témoins, ce qui requiert des aptitudes en communications et des compétences interpersonnelles. Les bons enquêteurs sur les accidents doivent tout aussi bien pouvoir travailler seuls ou en équipe, et se sentir à l’aise pour explorer des questions hors du commun.

 

Il vous faudra idéalement de l’expérience (auprès de compagnies de chemin de fer ou d’organismes gouvernementaux de réglementation) et une formation dans les domaines techniques ou en psychologie. Une tendance croissante indique que des normes d’éducation plus élevées sont requises pour les personnes qui souhaitent devenir des enquêteurs. Les enquêteurs du secteur technique seront toujours en demande, mais ils pourraient ne pas se qualifier pour certains postes de haute direction au fil de leur carrière.

 

Plusieurs progrès technologiques récents ont révolutionné le domaine de la sécurité des transports. Il y a par exemple des drones de surveillance, des technologies d’étude de site et des enregistreurs améliorés de consignation d’événements du véhicule (les « boîtes noires »).  Cela signifie que la quantité des données à analyser et à gérer ne cesse d’augmenter. Toutes ces données aident les enquêteurs à proposer des explications exactes de ce qu’il s’est passé avant, pendant et après un accident. Des changements sont également survenus dans le domaine de l’erreur humaine. En plus de l’analyse du comportement de l’équipe du train et d’autres personnes, le degré de fatigue et le niveau de performance, un intérêt croissant est placé sur les lacunes organisationnelles.

 

En 2030, les responsabilités d’une enquête sur un accident resteront sans doute très semblables, mais de nouvelles techniques d’enquête telles que des simulations améliorées de l’accident et des communications plus précises et plus rapides aux décisionnaires changeront la façon dont le travail quotidien s’effectuera.

 

Les perspectives d’emploi à l’étranger vont également augmenter. Les enquêteurs devront appartenir à un réseau pour maximiser leurs possibilités d’emploi. Il y a des agences d’enquête sur les accidents ferroviaires partout au monde : au Canada, en Europe de l’Ouest, en Australie et à Taiwan. Ces agences collaborent les unes avec les autres et affichent toutes leurs rapports sur leur site Web. Le travail sera varié dans le sens que les enquêteurs pourraient travailler pour des compagnies de chemin de fer, des organismes d’enquête gouvernementaux ou même pour des cabinets d’avocats à titre d’experts en sécurité.