Dans le passé, la médecine était un système très hiérarchique au sein duquel le docteur était en haut de la pyramide, et tous les autres se situaient en dessous de lui. Les choses ont énormément changé, qu’il s’agisse de compétence ou d’autorité, ouvrant la voie à des façons potentielles de contribuer qui sont à la fois significatives et professionnelles; des possibilités qui, il y a 20 ans, paraissaient inimaginables à beaucoup. Ces changements dans les professions des soins de la santé ont créé une possibilité pour des jeunes d’occuper des postes excitants et créatifs dans ce secteur de manières beaucoup plus dynamiques. La variété croissante des disciplines est aussi avantageuse pour la recherche parce que les gens examinent les problèmes sous des angles différents. Les physiciens, les biologistes et les chimistes appliquent des types de connaissances différentes.

Les découvertes dans les domaines de l’informatique, de la recherche sur les cellules souches et de l’imagerie qui a permis d’entreprendre des explorations virtuelles non chirurgicales de nos cerveaux ou de nos cœurs ainsi que la recherche génomique ont littéralement révolutionné l’avenir de la médecine.

Dans les décennies à venir, la relation avec à la science au sein des universités et des instituts de recherche sera beaucoup plus forte. Une intersection dynamique similaire entre le secteur privé et les instituts d’enseignement et de recherche deviendra aussi plus visible au point de devenir totalement perméable. Les découvertes dans les domaines de l’informatique, de la recherche sur les cellules souches et de l’imagerie qui a permis d’entreprendre des explorations virtuelles non chirurgicales de nos cerveaux ou de nos cœurs ainsi que la recherche génomique ont littéralement révolutionné l’avenir de la médecine.

David Johnston, gouverneur général du Canada, a souligné : « Esprits plus vifs, cœurs plus généreux ». Si sa vision se réalise, il sera possible de dire dans l’avenir : Savez-vous ce qui caractérise un Canadien? C’est une personne qui, par l’entremise de la diversité culturelle qui l’entoure, a cultivé un cœur plus généreux et qui, par l’entremise de son système éducatif, s’est formé un esprit plus vif. Je pense que cette combinaison réussie mènera le Canada à grandement surpasser d’autres pays au cours des prochaines 30 à 40 années. Cela se produira par le biais de nos institutions, du pourcentage de jeunes qui poursuivront des études postsecondaires et de la politique d’immigration qui continue de nourrir et de fortifier le tissu du Canada. Bien que les États-Unis soient mieux connus pour leur créativité et leur entreprenariat, le Canada, en raison de son environnement accueillant pour les meilleurs immigrants et de l’accent qu’il met sur l’éducation et l’apprentissage, aura une plus grande chance que jamais d’avancer dans ces secteurs.

Pour réussir dans le domaine de la recherche biotechnique dans les années à venir, une formation scientifique sera absolument critique. La deuxième exigence sera une fondation et une expérience dans les aspects pragmatiques des affaires. La troisième sera une compréhension du besoin humain. Cela sera réalisable de première main grâce aux initiatives communautaires dans un monde en développement.

Un travail rigoureux, de la curiosité, de l’intégrité, de l’ambition et la capacité de travailler avec les autres comme compétences générales aideront à guider votre formation pédagogique générale. Les activités professionnelles effectuées en solo disparaissent rapidement. Vous êtes intégré virtuellement par le biais de votre ordinateur, alors la capacité de travailler avec d’autres personnes est absolument essentielle. La meilleure formation possible peut dériver du choix du bon mentor ― et non pas de la bonne institution. Vos mentors ont une importance réelle. Préparez-vous pour l’avenir : apprenez à patiner là où la rondelle va se trouver, et non pas là où elle est maintenant. Cela n’est pas simplement lié à votre journée de travail pratique; encore vous faut-il avoir une vaste vision des choses et projeter la direction dans laquelle le secteur d’activité se dirige.