Les prix des maisons canadiennes n’ont cessé de grimper depuis des années, et pour des jeunes familles de 2030, beaucoup de logements seront simplement inabordables. De nombreux jeunes préfèrent acheter une grande maison à partager avec des membres de leur famille ou des amis. Ces nouveaux types de maison – ou co-maisons – contiennent des bureaux, des installations pour la blanchisserie et la tenue de fêtes, des salles de jeux pour les enfants, et souvent un endroit réservé à un jardin ou à un espace vert. Les dispositions pour les co-maisons peuvent inclure la copropriété d’un ou de plusieurs véhicules. Les membres de la co-maison partagent l’hypothèque de l’édifice, mais quelqu’un doit tout organiser.

Les gérants de résidence s’occupent du logement co-maison : ils s’assurent que les factures collectives sont réglées en temps voulu, que les véhicules fonctionnent bien et que tout le monde s’entende le mieux possible. S’il y a des problèmes ou de simples préoccupations d’entretien, le gérant de résidence s’en chargera; bon nombre d’entre eux sont des personnes à tout faire. Étant donné que les co-maisons sont le lieu de résidence d’un groupe de personnes qui risquent d’avoir des différends à moment donné, le gérant de résidence est également là pour aider à négocier et à résoudre les problèmes interpersonnels.

Exigences de l’emploi / compétences requises

Les gérants de résidence auront besoin de compétences de base en entretien ménager, bien qu’ils s’en remettront souvent à des spécialistes comme des plombiers ou des couvreurs si le problème est trop compliqué. L’empathie et l’équité sont des qualités importantes pour qu’ils puissent rester calmes sous pression et durant les conflits. Certains gérants de résidence peuvent suivre des formations supplémentaires qui pourraient être utiles aux cohabitants, comme l’acquisition de compétences en comptabilité, en assurance ou en planification financière.