Les dégâts causés à l’environnement et la construction de décharges (endroits où les ordures sont déversées) ont rendu le recyclage monnaie courante. Le recyclage découle toutefois du concept que les choses que nous fabriquons vont inévitablement créer des déchets. Une nouvelle forme de recyclage qui sera probablement populaire en 2030 est la « valorisation des déchets ». La revalorisation est la pratique de transformer les déchets en des produits de meilleure qualité; par exemple, des vieilles brosses à dents en bracelets, ou de vieux magazines en paillassons tressés ou en pots pour les plantes.

Les concepteurs d’ordures joueront un rôle clé dans une économie future fondée sur des pratiques écologiques.

Les concepteurs d’ordures jouent un rôle clé dans la réussite de la revalorisation. Ils veulent trouver des façons créatives de transformer des sous-produits en matériaux de haute qualité pour fabriquer des produits entièrement séparés. Les concepteurs d’ordures peuvent avoir la tâche de concevoir des façons de fabriquer des choses qui créeront peu de déchets. Le but ultime sera une production sans déchets. Les entreprises qui fabriquent des jouets, des vêtements et des meubles engageront des concepteurs d’ordures pour réexaminer les matériaux qu’ils utilisent. Qu’il s’agisse de l’emballage plastique et d’étiquettes de prix ou des instructions d’assemblage imprimées et de sacs à provisions, tout devra être reconçu. Les concepteurs d’ordures joueront un rôle clé dans une économie future fondée sur des pratiques écologiques.

 

Exigences de l’emploi / compétences requises

Les concepteurs d’ordure devront posséder une formation dans les sciences des matériaux et dans l’ingénierie. Un intérêt en dessin industriel sera aussi un atout. Une bonne connaissance du commerce et des pratiques de fabrication sera utile pour déterminer les points clés là où ils auront le plus d’impact. Les personnes très créatives et ingénieuses qui s’intéressent à l’environnement sont encouragées à envisager cette carrière gratifiante.