En 2011, plus de 80 % des Canadiens vivent, travaillent et se divertissent dans les villes. De plus en plus d’entre eux ont déménagé vers les villes et ont de ce fait augmenté leur dépendance envers les transports publics. Ces systèmes de transport nécessitent un engagement financier gigantesque en ce qui a trait à la construction, à l’entretien et à l’opération. Les salaires d’un conducteur de véhicule représentent une partie considérable des coûts de transport. Tandis que les véhicules à pilotage automatique et les technologies de paiements automatisés progressent – comme l’aérotrain de Vancouver – la tendance du transport automatisé va continuer de prendre de l’ampleur.

D’ici 2030, les avances technologiques ont permis aux humains de passer de la conduite de véhicules à la supervision et à la correction des problèmes du système de transport à pilotage automatique. Ce système de transport à pilotage automatique est exactement cela – un système de transport incluant des trains et des autobus qui sont conduits par des ordinateurs et non pas par des conducteurs humains. Un analyste d’auto-transport sera responsable de gérer les problèmes qui nécessitent une approche humaine : trouver et aider les utilisateurs de transport perdus, élaborer des stratégies pour améliorer le service, et veiller à ce que le système de transport fonctionne de façon harmonieuse et efficace.

D’ici 2030, les avances technologiques ont permis aux humains de passer de la conduite de véhicules à la supervision et à la correction des problèmes du système de transport à pilotage automatique.

Exigences de l’emploi / compétences requises

Un analyste d’auto-transport est quelqu’un qui aime se pencher sur les systèmes et la logistique, et qui prend du plaisir à comprendre comment diverses petites parties se rassemblent pour faire fonctionner quelque chose de plus grand. Une attitude axée sur la résolution de problèmes est également très importante. De solides aptitudes en relations humaines sont essentielles à cause des contacts réguliers avec les navetteurs.