Les données volumineuses remodèlent le marketing

big-data-marketing_900x540

En 2030, l’utilisation d’analyses prévisionnelles (l’art d’utiliser l’information pour prédire des actions futures) dans le domaine du marketing sera nettement plus sophistiquée. Nous « consommons » (mangeons, buvons et utilisons) nombre de produits et de services aujourd’hui. Alors qu’une personne moyenne chemine dans sa vie, il est facile de prédire certains de ses achats – un étudiant aura besoin d’un ordinateur; un propriétaire de voiture aura besoin d’essence; un nouveau propriétaire de maison aura besoin de peinture, d’appareils ménagers ou de jardinage; un nouveau parent aura besoin d’un lit de bébé ou d’une poussette, etc. La plupart des biens et services que nous achetons nécessitent toutefois un processus de décision influencé par nombre de facteurs incluant notre revenu, nos valeurs, nos problèmes et nos aspirations, nos expériences et nos humeurs un jour donné (tout cela déterminant nos préférences) ainsi que notre connaissance des options dont nous disposons.

Alors que les consommateurs effectuent de plus en plus de recherches, d’achats et de partage d’information à propos de ce qu’ils aiment ou n’aiment pas, de leurs intérêts et valeurs en ligne, d’énormes quantités de données sont créées. Il est par exemple estimé que plus de 30 milliards d’éléments de contenu sont partagés dans les médias sociaux tous les mois, d’où l’appellation « données volumineuses ». En fait, les quantités sont si importantes que les demandes de traitement de données traditionnelles ont du mal à accomplir la tâche de les gérer, et encore moins celle de les analyser.

Alors que ces quantités massives de données deviennent accessibles (à des degrés variables) au repérage et à l’analyse et que la capacité de la technologie de l’information de gérer les données s’améliore, des possibilités s’ouvrent pour comprendre les besoins des consommateurs individuels et pour les servir d’une façon bien plus personnelle et pertinente. Les données volumineuses contiennent non seulement des perceptions des préférences d’individus mais aussi le potentiel de découvrir des tendances et des pratiques parmi des groupes de personnes ayant des préférences similaires. Ces tendances et pratiques, conjointement avec l’application d’une certaine psychologie, aideront les spécialistes du marketing à mieux comprendre leurs clients potentiels et, en se fondant sur les actions passées de clients semblables, à prédire quels produits et services généreront le plus d’intérêt auprès de ces clients potentiels.

Alors que la publicité en ligne continue d’évoluer, elle doit devenir moins « dérangeante » et plus ingénieuse afin de pouvoir attirer le consommateur en le divertissant ou en ajoutant de la valeur d’une autre façon.

En même temps, alors que les gros vendeurs et distributeurs en ligne comme Amazon se développent et réduisent le temps consacré au magasinage ainsi que les frais d’expédition pour leurs clients, devenant des plateformes hautement efficaces pour livrer des « paniers » de marchandises d’une variété de producteurs directement aux consommateurs individuels, la voie sera ouverte pour d’autres entreprises qui répondront à des besoins très spécifiques (en fournissant des produits et services « niche ») pour joindre plus de clients plus facilement et de façon économique. En s’inscrivant auprès de ces distributeurs en ligne les entreprises ayant des offres-niche enrichiront davantage l’aspect produit et service de l’équation des données volumineuses, ce qui sera nécessaire pour aider les spécialistes en marketing à apparier le bon produit ou service aux profils spécifiques de clients.

Nous dépensons en principe de l’argent aujourd’hui (ou nous l’économisons pour demain) pour prendre soin de nécessités immédiates ou projetées, résoudre nos problèmes et nous procurer du plaisir ou de la satisfaction. Nous achetons des marchandises dans un but précis, pour créer le style de vie auquel nous aspirons, un style de vie qui nous procure un sentiment de bien-être. Les publicitaires utilisent régulièrement des images et des mots pour relier des styles de vie et des sensations  désirables à leurs produits – qu’il s’agisse d’un soulagement de la douleur, de se sentir beaux et séduisants, d’éprouver un sentiment de réussite en conduisant une certaine marque de voiture ou d’avoir l’impression d’être un bon parent en donnant « ce qu’il a de mieux » à son enfant – parce que les publicitaires savent que les gens sont plus aptes à acheter quelque chose s’ils visualisent qu’ils vont l’utiliser d’une façon qui leur procurera de la satisfaction.

D’ici 2019, la grande société de technologie de l’information Cisco prédit que 80 % du trafic mondial sur Internet s’effectuera sous la forme de vidéos. Cela démontre à quel point les êtres humains sont attirés par les choses qui stimulent leurs facultés visuelles.

La capacité de « voir » ou d’envisager un produit dans un contexte qui transmet une sensation que le client désire a initialement été utilisée pour aider à vendre des produits dans la publicité photographique imprimée et dans les messages publicitaires télévisés. C’est aujourd’hui la force qui propulse les « placements de produits » dans les émissions télévisées, les films et les vidéos. Plus récemment, ce type de visionnement a été utilisé dans des vidéos et des blogues de style de vie qui entremêlent une histoire personnelle avec l’usage de produits et de services particuliers. En même temps, la publicité en ligne est devenue de plus en plus ciblée.  Si, par exemple, vous avez déjà visionné un produit en ligne et l’avez ajouté à votre panier d’achat ou à votre liste d’envies  chez un détaillant en ligne mais que vous n’avez pas acheté ce produit, il y a des chances que vous allez commencer à voir des annonces pour ce produit apparaître lorsque vous visiterez d’autres sites Web qui font la publicité de cet article. Vous avez peut-être aussi vu des annonces pour des produits suivant le modèle « les gens qui ont acheté A ont aussi acheté B ». Bien que ce type de publicité soit utile, il peut aussi être perçu comme étant invasif ou agaçant lorsqu’il est employé d’une manière peu subtile. Alors que la publicité en ligne continue d’évoluer, elle doit devenir moins « dérangeante » et plus ingénieuse afin de pouvoir attirer le consommateur en le divertissant ou en ajoutant de la valeur d’une autre façon.

Le bond en avant pour comprendre les préférences des consommateurs à un niveau personnel et l’évolution des médias visuels en ligne (en incluant les vidéos et les autres applications) qui permettront à tous les spécialistes de marketing de présenter aux consommateurs individuels des produits et services correspondant à leurs besoins immédiats tout en leur facilitant la vie en devinant leurs besoins futurs créé des possibilités en ce qui a trait à quatre carrières dans le domaine du marketing. Dans un cycle qui commence avec la collecte, la gestion et l’analyse de données volumineuses et qui se termine avec des communications ciblées et judicieuses susceptibles d’aider les consommateurs individuels à combler facilement leurs besoins, le manipulateur de données volumineuses, l’analyste de prédiction d’achat, le spécialiste en multi-marketing et le producteur de médias de style de vie auront un rôle à jouer. Suivez les liens pour découvrir comment les études postsecondaires peuvent vous préparer à l’une de ces carrières