L’industrie automobile évolue rapidement, plus vite qu’à aucun autre moment au cours des 20 dernières années. Elle effectue un virage important vers les technologies vertes et la réduction de consommation de carburant, engendré par les exigences règlementaires ainsi que par la demande des consommateurs. Les consommateurs veulent en même temps des voitures offrant une expérience technologique bien meilleure, comme celle d’un iPad ou d’un iPhone. L’adoption des VE par les consommateurs est survenue beaucoup plus rapidement que celle des véhicules hybrides, et ce mouvement va continuer de s’accélérer avec l’amélioration de l’infrastructure de charge, le rendement de la batterie et les progrès de la fabrication pour livrer des VE plus abordables que l’on peut conduire sur des distances plus longues.

Les voitures sont devenues tellement plus avancées technologiquement qu’il est essentiel de comprendre les secteurs en dehors de son domaine d’expertise.

Dans les 5 à 10 prochaines années, chaque voiture en vente offrira une option hybride, hybride rechargeable ou totalement électrique, et le taux d’adoption de ces technologies va augmenter énormément. Les marchés en Chine et en Inde joueront probablement un rôle encore plus important qu’aujourd’hui. Les aides à la conduite électronique continueront en outre de se diriger vers le bas de gamme, avec des produits comme la régulation adaptative de la vitesse et l’avertisseur pour les angles morts, qui deviendront la norme dans la plupart des voitures. Les voitures à pilotage automatique ont sans aucun doute la possibilité de devenir une technologie transformatrice. Beaucoup de travail reste encore à faire avant que leur adoption ne se fasse à grande échelle, mais c’est l’une des technologies du domaine de l’automobile les plus excitantes de mémoire récente.

La fabrication présente toujours un défi, et alors que l’industrie des VE prend de l’ampleur, le marché s’élargira pour les personnes qui seront à même de réduire le coût de la fabrication des batteries, des moteurs et des électroniques de puissance qui sont au cœur des véhicules électriques. Les ingénieurs auront encore beaucoup de travail, mais leur tâche sera moins axée sur les moteurs à combustion interne qu’au cours des 20 dernières années. Une expertise en batteries, moteurs électriques, et systèmes informatiques et électriques avancés aura plus de valeur, mais en général tous les ingénieurs devront avoir des connaissances diversifiées. Les voitures sont devenues tellement plus avancées technologiquement qu’il est essentiel de comprendre les secteurs en dehors de son domaine d’expertise.

Une compétence d’une importance essentielle mais sous-estimée dans le domaine de l’ingénierie est la communication. Pouvoir communiquer avec efficacité les avantages et les inconvénients d’une nouvelle idée ou technologie à vos collègues est une qualité essentielle que de nombreuses personnes ne maîtrisent pas, et qui est probablement plus valable qu’un bon nombre des connaissances spécialisées que les gens acquièrent. Indépendamment de cela, un bon équilibre entre les compétences techniques pratiques et théoriques se révèlera très utile. Enfin, l’industrie automobile, comme bien d’autres, change rapidement : la capacité d’apprendre de nouvelles compétences et de s’adapter à de nouveaux environnements prendra de plus en plus d’importance.

J’ai aimé les voitures toute ma vie, alors avoir la possibilité de venir travailler tous les jours et de concevoir des véhicules que les gens pourront conduire sur la route est incroyablement gratifiant. C’est un travail difficile, mais la satisfaction que l’on éprouve en voyant un véhicule que l’on a conçu vous dépasser sur la route de temps à autre justifie tous les efforts.