Bien concilier sport et études peut être une formule gagnante.

9070384666_53aaede831_b

J’avais juste quatre ans lorsque ma mère m’a aidée à enfiler ma première paire de souliers à crampons et que je l’ai suivie sur le terrain. Le soccer était une passion de longue date dans notre famille, alors commencer tôt semblait tout naturel.

Aujourd’hui, j’adore ma carrière de joueuse de soccer professionnelle, mais je sais que, à un moment donné, il va me falloir me préparer à passer à la prochaine étape de ma vie professionnelle.

Si vous êtes un adolescent ou le parent d’un adolescent qui se passionne pour un sport particulier, il pourrait sembler que l’école et le sport rivalisent pour son temps et son attention.

C’est pour cela que je suis si reconnaissance d’avoir saisi l’occasion de recevoir une bonne éducation tout en poursuivant mes objectifs en tant qu’athlète. Les deux domaines ne doivent pas forcément donner lieu à des priorités concurrentes. En fait, en cultivant le bon équilibre, ils peuvent se valoriser mutuellement.

Le sport aide les enfants à développer les cinq « C » (compétence, confiance, connexion, caractère et compassion) qui sont des éléments essentiels de leur développement en tant que personnes et étudiants. La recherche a démontré que la physiologie du cerveau, y compris la croissance cérébrale et capillaire, l’oxygénation, le développement des connexions nerveuses et le volume du tissu cérébral bénéficient du niveau accru de mouvement physique que notre corps ressent lorsque nous pratiquons des sports. Ces changements peuvent aider à améliorer l’attention, le traitement de l’information et la mémoire. Ainsi, en essence, les sports alimentent à la fois la mémoire de vos muscles et votre cerveau!

Si vous êtes un adolescent ou le parent d’un adolescent qui se passionne pour un sport particulier, il pourrait sembler que l’école et le sport rivalisent pour son temps et son attention. N’oubliez pas que votre carrière en tant que joueur élite ne se prolongera probablement pas au-delà du tiers de votre vie adulte et qu’il vous faut prévoir une deuxième carrière en établissant des fondations par l’entremise de l’éducation.

Voici quelques conseils que je peux vous offrir pour concilier école et sport :

Établissez des priorités – même les joueurs élites savent qu’ils doivent accorder une haute priorité aux études. Peu importe ce que vous accomplissez dans votre sport, une bonne éducation vous préparera à réussir tout au long de votre vie.

Planifiez – vous devrez être très organisé et les compétences que vous acquérez en planifiant votre temps aujourd’hui vous serviront le reste de votre vie. Utilisez des outils comme un agenda en format papier ou une application de gestion de temps qui vous aidera à tracer les horaires de vos sports et de vos études.

Trouvez des moments calmes pour étudier – les distractions sont l’ennemi des bonnes notes. Réservez de l’espace et du temps pour calmer votre esprit et vous appliquer à la tâche devant vous.

Tirez parti de votre temps libre durant votre journée scolaire – utiliser votre période d’études, une partie de votre pause du dîner ou du temps que vous passez à attendre ou à prendre le bus pour rentrer chez vous se traduira en moins de nuits tardives passées à faire vos devoirs alors que vous êtes déjà fatigué à la suite de votre entrainement ou d’une compétition.

Évitez de vous stresser – l’avantage de la planification est qu’elle devrait réduire vos niveaux de stress en vous donnant le sentiment de bien gérer votre vie. Planifier peut aussi vous alerter lorsque vous entreprenez trop de choses et qu’il vous faut prévoir un temps de repos en conjonction avec votre temps d’études.

Demandez de l’aide – si vous éprouvez des difficultés, parlez-en à vos parents, à vos enseignants ou à vos conseillers pour leur demander de l’aide.

Amusez-vous – jouer un sport peut aider votre cerveau à mieux se préparer à l’étude si vous vous amusez sur le terrain et que vous appréciez l’aventure de l’apprentissage.

J’aimerais offrir aux athlètes adolescents qui sont en train de sélectionner un établissement postsecondaire quelques conseils qui m’ont rendu service. J’ai été très chanceuse qu’un nombre d’universités canadiennes et américaines souhaitaient me recruter pour leurs programmes de soccer. Lorsque j’ai fait ma sélection,  je n’ai pas uniquement choisi l’établissement qui m’offrait les meilleures possibilités en tant qu’athlète. Les programmes d’études de l’établissement devaient me fournir de bonnes options pour acquérir une base de connaissances plus étendue sur laquelle je pourrais bâtir une carrière intéressante et de longue durée. Lorsque je visitais un campus, j’en faisais le tour pour en sentir le pouls. Je me rendais dans les départements que j’envisageais fréquenter pour faire ma majeure, je vérifiais les classes et le laboratoire et, si possible, je rencontrais les professeurs.

Ma famille m’a toujours encouragée à nourrir autant d’ambition envers mon éducation que pour ma carrière de soccer. Lorsque j’étudiais la physiologie et la kinésiologie à l’Université de Portland, ma famille venait me voir jouer en Orégon. Après le match, nous allions manger ensemble. La conversation commençait toujours par des questions à propos de mes classes et de l’établissement et de la quantité de devoirs que j’avais, et c’est ensuite que nous commencions à parler d’un coup de sifflet ou d’une passe.

J’ai appris comment trouver l’équilibre dans ma vie au fur et à mesure, mais d’excellentes ressources sont aujourd’hui disponibles pour aider les jeunes qui sont des athlètes passionnés à apprendre plus rapidement à gérer les demandes de leur vocation sportive tout en poursuivant des études postsecondaires. Le Comité International Olympique (CIO) a conçu une trousse pour les athlètes qui inclut une section sur l’éducation. Sur le site http://www.olympic.org/fr/concilier-sport-et-etudes vous trouverez une série de ressources qui vous aideront à choisir l’établissement d’enseignement et à concilier le sport et les études. Le CIO envisage une perspective de carrière pour aider des athlètes qui sont aussi des étudiants à trouver un équilibre en créant une trousse de ressources centrée sur quatre compétences clés : comment gérer votre temps efficacement, comment venir à bout de la procrastination, comment tirer plein parti de vos cours et comment étudier en voyage. Je conseille vivement à tout étudiant athlète qui souhaite être proactif pour mieux gérer sa vie sportive et ses études de tirer parti de ces ressources.

Si le sport et les études se font concurrences, cela pourrait être une compétition bénéfique si l’étudiant acquiert des compétences organisationnelles et mentales dignes de tout gestionnaire professionnel, des compétences qui lui procureront des avantages durables tout au long de sa vie.

blog comments powered by Disqus